Medical-paramedical-sante.com » Traitements » Immunothérapie cancer : attention aux effets secondaires

Immunothérapie cancer : attention aux effets secondaires

L’objectif avec cette immunothérapie cancer est simple puisque les médicaments poussent les défenses immunitaires à se réveiller face à la maladie.

Plusieurs traitements sont déjà disponibles en France, mais ils ne sont pas sans effets sur l’organisme.

Immunotherapie cancer

Booster le système immunitaire

La moelle osseuse est à l’origine de la production de cellules spécialisées qui permettent à votre organisme d’être protégé. C’est donc le système immunitaire qui est en première ligne lorsque vous êtes souffrant. Que ce soit contre un simple microbe ou un virus plus important, le mécanisme reste le même, car le corps souhaite absolument éliminer cette menace, mais il n’est pas toujours assez fort. Cette immunothérapie cancer du poumon consiste donc à l’aider et cela a fait l’objet de nombreuses recherches en France et dans le monde entier. Les professionnels de la santé sont de plus en plus nombreux à prescrire ces traitements :

  • L’injection du vaccin BCG puisqu’il a une action stimulante avérée.
  • La multiplication dans un laboratoire des lymphocytes qui sont prélevés dans votre organisme. Ils sont ensuite injectés à nouveau.
  • Des messagers chimiques sont également injectés, ce sont des cytokines qui ont aussi la possibilité de booster votre organisme.

Quels sont les résultats ?

Les scientifiques ont besoin de recherches supplémentaires pour cette immunothérapie cancer poumon ou cette immunothérapie cancer du foie, mais les premiers résultats sont assez encourageants. Pour l’instant, cette technique est surtout utilisée pour les stades avancés des mélanomes et dans le cadre de l’immunothérapie cancer poumon. Toutefois, elle peut aussi être mise en place pour d’autres maladies qui touchent les reins, la vessie, la poitrine… À terme, lorsque les effets seront pleinement maîtrisés, elle devrait être majoritaire dans les prescriptions et même pour les stades les plus précoces. Pour l’instant, il y a encore des effets secondaires parfois très importants.

Pour une immunothérapie cancer du poumon effets secondaires, il n’est pas rare de souffrir de troubles digestifs, cutanés, d’une hypertension artérielle ou de lésion à la bouche. Il y a également :

  • Une forte fatigue.
  • Des réactions allergiques.
  • Les interactions médicamenteuses sont nombreuses.
  • Les médicaments ont aussi un impact sur la sexualité.
  • Une baisse des plaquettes, mais également des globules rouges et blancs.

Si certains patients ne ressentent pas ces effets secondaires, ce n’est pas un signe de réussite du traitement. L’inverse est aussi valable, ils ne sont donc pas considérés comme des indicateurs. Les scientifiques travaillent toutefois afin de les réduire le plus possible puisqu’ils peuvent devenir handicapants. D’autres effets secondaires sont aussi à prévoir pour une immunothérapie cancer poumon effets secondaires avec par exemple une dépression, des saignements de nez, des maux de tête, un essoufflement, voire une perte des cheveux. Cette dernière est tout de même assez rare.

D'autres articles medicaux :